Insulter un arbitre peut coûter cher... à votre club

Cette actualité vous est proposée par Webfoot.be

Insulter un arbitre de football peut coûter cher à votre club de foot

D’aucuns vous diront que la pratique est liée à l’engouement de certains pour ‘leur’ sport ; il n’en reste pas moins que les insultes sont une plaie pour qui souhaite être sur le bord du terrain dans une ambiance conviviale et sportive.

Que l’on soit en Jupiler League ou au match du petit dernier sur le terrain de Wanfercée-Baulet – et ce n’est là qu’un exemple, nous pourrions vous parler d’Ostende, Virton ou Malines – il est parfois fatiguant d’entendre ces supporters qui, à la moindre déconvenue, lâchent des noms d’oiseau en direction tantôt d’un joueur, tantôt de l’arbitre.

La volonté de sévir

A l’Union belge, cela ne passe plus. Les insultes ne resteront pas impunies. Les plaintes seront entendues et des mesures prises pour mettre un terme à ce flot continu d’injures, celles-ci ne devant pas forcément être racistes pour faire mal. L’intention est donc louable. Toutefois, à en lire les journalistes, il semble qu’elle ne soit suivie que d’effets très aléatoires.

Les arbitres mieux défendus

Il ressort d’une rapide enquête des journalistes que, généralement, ce sont les insultes envers les arbitres qui entraînent des poursuites et des amendes envers le club. Des exemples ? 1.500 euros d’amende pour Charleroi parce que les supporters ont pris pour cible l’arbitre du match contre Waasland Beveren en novembre tandis que l’Union Saint-Gilloise écopait de 1.000 euros d’amende parce que ses supporters avaient maille à partir avec l’homme en noir d’une partie contre le Beerschot. Dans le même temps, on ne note que peu de réactions lorsque les gardiens sont couverts de quolibets divers et variés durant les matches et encore moins lorsqu’une communauté s’attaque vertement à l’autre.

La conclusion : le métier d’arbitre est, certes, difficile à vivre, mais sans doute leur voix est-elle mieux entendue dans les bureaux de l’Union belge. Cela ne signifie pas pour autant que, le week-end prochain, lorsque vous êtes au bord du terrain, vous pouvez vous permettre tout et n’importe quoi envers les joueurs et supporters de l’équipe adverse.

Enfin, si vous ne souhaitez plus entendre ce flot d’insultes et d’injures, nous ne pouvons que vous conseiller de découvrir, sur ce site, comment regarder vos matches préférés en streaming, sans frais, dans le confort de votre salon.

Thèmes :arbitres