Jupiler Pro league en streaming sans devoir payer

Belgique - Biélorussie : La démonstration se termine par un 8 - 0

Cette actualité vous est proposée par Webfoot.be
Belgique Biélorussie 8-0
Belgique Biélorussie 8-0 les diables rouges corrigent les Biélorusses

Belgique Biélorussie le classement FiFA à bien été respecté sur le terrain

Mardi 30 mars. Les Diables rouges reçoivent la Biélorussie dans ce qui sera le dernier match de qualification pour la Coupe du Monde avant une autre compétition majeure : l’Euro 2020 qui, pour cause de pandémie, débutera le 11 juin 2021. L’occasion pour Roberto Martinez d’afficher une équipe différente. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’avons pas été déçus.

On voudrait que certains matchs ne s’arrêtent jamais, un peu comme une pizza particulièrement savoureuse dont on reprendrait volontiers un quartier. Mais dans une pizzeria comme sur un terrain de foot, il est, à un moment donné, l’heure de demander l’addition et un limoncello dont on se souvient longtemps après le repas. Et l’addition, cette fois, c’est, pour les Diables rouges, un huit à zéro qui démontre que même lorsque les ténors ne sont pas là, nous disposons d’une équipe solide. Et ça, on s’en souvient longtemps après le match.

Les Diables rouges, un genou à terre… mais pour la bonne cause

À défaut d’avoir des spectateurs dans le stade de Louvain, ce sont les téléspectateurs qui auront été surpris de voir les Diables rouges, un genou à terre, avant d’entamer leur rencontre contre la Biélorussie. Point d’aveu de faiblesse dans le chef de nos joueurs, mais bien une volonté de montrer leur engagement envers la défense des droits humains et des droits de l’Homme. Arborant tous un t-shirt où l’on pouvait lire « Football supports change », ils entendent faire appel à la FIFA pour imposer au Qatar – où se déroulera la prochaine Coupe du Monde (pour les quelques distraits qui ne le sauraient pas encore – des mesures fortes pour protéger les droits des travailleurs – souvent immigrés – qui participent à la construction des stades. Un geste important quand on sait que 6500 personnes sont déjà décédées sur les chantiers liés à la Coupe du Monde. On pourra simplement regretter que les joueurs biélorusses n’aient pas souhaité adhérer au mouvement. Deuxième geste fort, ce fameux genou à terre, ralliement au mouvement « Black Lives Matter » qui lutte contre le racisme à travers le monde. Pas de doute, nous avons des joueurs engagés.

Une équipe biélorusse bien trop sur la défensive

À l’inverse de la Tchéquie, il y a quelques jours, la Biélorussie a décidé d’aborder le match contre la Belgique avec prudence. Une erreur, même face à des Diables rouges sans leurs pointures internationales. En effet, la faille était à ce point évidente que dès les premières minutes de jeu, tout le monde savait que la Belgique allait faire le jeu seul et, dans la foulée, faire trembler les filets de nombreuses fois. Et le téléspectateur ne sera pas déçu tant les constructions de jeu furent limpides et couronnées très souvent de succès.

Comme à l’entraînement…

Lorsque les choses se déroulent sans le moindre accroc, on a souvent tendance à dire qu’elles se sont passées comme à l’entraînement. Et, de fait ! Quand, à la 14e minute, Doku envoie la balle à Batshuayi, on sait que cela va terminer dans les filets. Sans doute personne n’aurait imaginé une frappe aussi puissante, mais elle augure un bel avenir au joueur du Crystal Palace.

Trois minutes plus tard, c’est Vanaken, le joueur de Bruges, qui envoie le ballon au fond des filets, inscrivant là son premier but sous la vareuse des Diables rouges. Même constat à la 38e minute lorsque Trossard offrait aux Diables rouges une lucarne comme on aimerait en voir plus souvent durant les matchs.

Le quatrième but arrivera à la 42e minute, des pieds de Doku, merveilleusement servi par Dennis Praet, remportant ainsi un face-à-face tendu avec le gardien biélorusse.

Même hargne du retour des vestiaires

On aurait pu alors croire que Roberto Martinez demande à ses joueurs de lever le pied. Mais ce n’est pas très Diable rouge comme vision des choses. Il ne faudra donc attendre que la 49e minute pour que Dennis Praet tente sa chance des 25 mètres avec un boulet de canon à ras de terre qui laissera l’adversaire de marbre.

Benteke, un peu triste de n’avoir pas plus de temps de jeu avec l’équipe qu’il aime tant, marquera à la 70e minute pouvant s’enorgueillir que sa première action se termine là encore par un but. Sa reprise de volée, superbe, faisait suite à un centre millimétré de Toby Alderweireld, prouvant que les automatismes entre joueurs expérimentés ont été conservés.

Le duo Doku – Trossard fera encore peur à la Biélorussie, mais aussi, anticipativement, aux futurs adversaires des Belges grâce à une construction de jeu parfaite permettant à Trossard, à la 76e minute, de marquer son deuxième but de la soirée.

Vanaken, sans doute émoustiller par le fait de ne pas être le meilleur buteur de la soirée, profitera à la 89e minute de la montée au jeu d’Adnan Januzaj pour prendre le portier biélorusse à contre-pied et marquer le huitième but de la soirée.

Du fil à retordre pour Roberto Martinez

Le seul qui aura quitté le terrain avec une mine déconfite est Roberto Martinez. En effet, le sélectionneur belge a devant lui la lourde tâche de désigner l’équipe qui partira à l’Euro 2020. Lourde tâche parce que la jeune génération a prouvé en cette soirée contre la Biélorussie qu’elle avait un potentiel indéniable. On se réjouit donc de voir quelles seront ses décisions dans les jours à venir, sachant qu’il y aura forcément des déçus, parmi les joueurs comme parmi les supporters.

Une dernière bonne nouvelle

La dernière bonne nouvelle de la soirée est que le Pays de Galles a remporté son match contre la Tchéquie, permettant à la Belgique d’être à la tête de son groupe avant la trêve obligatoire de l’Euro 2020.

Prenez votre agenda et renforcez votre connexion Internet

Une chose est certaine : en 2021, il va falloir prendre son agenda pour y noter la kyrielle de matchs passionnants à suivre tout au long de l’année (et on ne vous parle pas seulement des Diables rouges). Votre chance ? Pouvoir regarder tous les matchs qui vous intéressent directement sur votre écran d’ordinateur, avec une ‘simple’ connexion Internet (découvrez ici comment visionner gratuitement et en direct les matchs qui vous passionnent, et ce, avec une simple connexion Internet).

Thèmes :diablesrouges, bielorussie, coupedumonde2022